BDLS 66 : Le jour où j’ai eu rencard avec ma deuxième merveille du monde.

0
61
views

Il est 21h et dans quelques minutes nous arriverons en gare d’Agra. Le réveil est déjà programmé, à 5h du mat, c’est dire mon impatience! La nuit va être courte mais peu m’importe. Demain j’ai rendez-vous avec ma deuxième merveille du monde!

????????????????????????????????????

Mon excitation est à son comble. J’attends ce moment depuis tellement longtemps. Taj Mahal, ces mots résonnent en moi comme une douce mélodie. Fascinée par ton histoire, depuis toujours…
                                                                                                                                                Lorsque je t’ai vu pour la première fois, dans mes livres d’histoire-géo, j’ai su qu’un jour, toi et moi, on allait se rencontrer. 
                                                                                                                       Ce matin-là, je voulais être la première à franchir tes portes. Je voulais pouvoir t’avoir pour moi toute seule. Te découvrir, t’admirer, te voir t’illuminer sous les premières lueurs du jour, sentir la spiritualité qui se dégage de toi. Ton histoire m’a toujours laissée rêveuse et qui ne le serait pas ! Histoire d’un amour perdu, Shah Jahan fait construire un mausolée en la mémoire de la femme qu’il aime et qui lui a donné 14 enfants en 19 ans de mariage (oui je sais, c’est de suite moins romantique!).
                                                                                                                                 Mais ce n’était pas sans compter sur la horde de touristes qui avaient eu, ce jour-là, la même idée que nous… Pendant ces six semaines à voyager à travers l’Inde du Nord, nous nous sommes toujours étonnés de ne croiser, sur notre route, que très peu de touristes. On sait maintenant qu’ils se sont tous donné rendez-vous à Agra!
                                                               Bien placés dans la file d’attente pour prendre nos billets dès l’ouverture des guichets, le spectacle commence déjà… Les chauffeurs et les guides des plus grands hôtels de luxe, qui en tant qu’indiens ne connaissent pas le sens de l’expression « faire la queue », dépassent tout le monde pour pouvoir offrir à leurs clients de luxe, le même moment magique que nous attendons, bien patiemment. 
                                                                                                                    Une fois les billets en mains, nous nous dirigeons en vélo-tuktuk vers les portes d’entrée du Taj. Sur notre route, les petites voiturettes avec chauffeur privé se pressent elles aussi, un peu trop vite d’ailleurs, avec leurs touristes tous tirés à 4 épingles : bien coiffés, bien vêtus, bien maquillés… Il est 6h du mat, nous avons juste pris la peine de nous brosser les dents et d’enfiler les affaires que nous trainons sur le dos depuis 4 jours déjà.
                                                           Une fois arrivés enfin aux portes d’entrée, il faut bien sûr , faire une nouvelle fois la queue. Femmes et hommes séparés, chacun dans sa file. Le spectacle reprend de plus belle et dépasse alors toutes nos espérances. 
                                                                                                                      Un groupe d’Américaines, dont une, « déguisée » d’un Saree, (vêtement traditionnel que portent quotidiennement les femmes indiennes), fait sa belle auprès de ses copines. Quand, tout à coup, main sur la bouche, elle s’exclame haut et fort dans cet accent très américain, digne des plus grands chefs-d’œuvre Hollywoodien :  » OMG a cow  » … Ce qu’il faut savoir, c’est qu’en Inde, les vaches c’est comme les pigeons à Paris, il y a en partout ! La regardant, choquée par cette exclamation qui restera longtemps dans mes oreilles, je me rends compte qu’elles n’ont pas dû mettre un seul orteil hors de leur hôtel de luxe depuis leur arrivée en Inde !
                                 En tant que femme, alors seule, ce même groupe d’Américaines me regardent curieusement et me questionnent : « qu’est-ce que tu fais en Inde »,  » tu es toute seule? »,  » tu voyages comment ». Au fur et à mesure de mes réponses, je peux voir dans leurs yeux un mélange d’étonnement et de pitié. J’arrive même à lire dans leurs pensées  » OMG la pauvre », lorsque je leur dis que nous voyageons en train sleeper et en bus local. 
                                                                                             J’ai envie de leur crier à toutes, que je suis la plus heureuse de vivre cette expérience avec mon amoureux, que voyager c’est aussi aller voir ce qu’il se passe dans la rue, se mélanger avec les locaux, que les marchés bien que chaotiques sont fantastiques, que les Indiens sont merveilleux et que voyager c’est aussi s’ouvrir aux autres pour découvrir une nouvelle culture. Je sens que ça bouillonne à l’intérieur de moi, mais je ne réponds pas et décide désormais de les ignorer. Elles me donnent tous la gerbe.
                                                                                                           Après quelques contrôles, je rejoins enfin Cristian, mon amoureux, qui, dans le même état de dégoût que moi s’empresse de me raconter ses aventures, dans la file pour hommes! Un anglais cette fois, avec son guide indien est fâché de ne pas se trouver dans la file  » High value » et donc de se mélanger avec tout le monde. Cristian, agacé décide alors de lui montrer son ticket en lui faisant comprendre qu’en effet ils se trouvent comme tout le monde dans la même file, car non, il n’a pas un ticket en or! 
                                                                                                                          Nous avançons rapidement vers le Taj Mahal, pour échapper à tous ces c***  qui se trouvent derrière nous. Et enfin, je me rappelle pourquoi nous sommes là. Nous retrouvons notre sérénité lorsque nous découvrons de loin, le Taj Mahal encore endormi. Les premiers rayons du soleil font leur apparition, le marbre blanc s’illumine : majestueusement, le Taj Mahal s’éveille enfin.

????????????????????????????????????

clem-lestrotamundos

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here