BDLS 55 : Jeanne, et son univers gourmand !

1
120
views

Cette semaine, Graines de Blogueuses met à l’honneur Jeanne du blog « Les petits plats d’Elisabeth » ! Ainsi nous commençons la semaine avec Jeanne et son univers gourmand. Découvrez vite ses petits plats merveilleux ! Bonne lecture ! 😉

fleur-1

Bonjour à tous !

Moi, c’est Jeanne. Luxembourgeoise et gourmande de toujours, je suis passionnée par la cuisine. Ce n’est pas très original vous me direz. Oui mais moi, je fais de la cuisine traditionnelle ! Je ne veux pas dire par là que je ne me nourris que de bœuf bourguignon ou de fondue savoyarde, mais que j’ai une passion pour les plats d’antan et le fait maison. Je ne cuisine bien sûr pas du cygne comme au Moyen-Âge, mais il y a tellement de choses qu’on a oubliées aujourd’hui ! Tout le monde connaît la quiche lorraine ou la tarte au citron meringuée, mais qui se souvient du Rêve ou des œufs à l’aurore ? Qui fait encore ses confitures ? Qui sait faire son sirop ? J’ai même une recette de moutarde maison (même si là j’admets qu’il est un peu dur de trouver les ingrédients).

Envie de faire un saut dans le temps ? La porte de ma cuisine vous est ouverte !

image1

             Là où tout a commencé…

fleur-1

 

 

Graines de Blogueuses : Pourquoi avoir choisi ce nom de blog ? Que représente-t-il pour toi ?

Jeanne : « Les petits plats d’Elisabeth » peut paraître assez peu original pour un blog cuisine. Beaucoup de gens m’appellent d’ailleurs Elisabeth en pensant qu’il s’agit de mon pseudo. Pourtant, c’est un nom très particulier pour moi, car Elisabeth est mon arrière-grand-mère. Mon aventure dans le blog a débuté avec elle, et j’ai voulu lui rendre hommage de cette façon.

 

GDB : Pourquoi avoir choisi de créer ton blog ? Quel a été le déclencheur ?

J : Comme je le disais dans la question précédente, j’ai créé ce blog en hommage à mon arrière-grand-mère. Elle tenait un cahier de recettes, en notant les plats qui lui plaisaient, comment ils étaient préparés, et chez qui elle les avait goûtés. Je l’ai découvert assez récemment, et dès que je l’ai eu entre les mains, j’ai su que je tenais un trésor. Ce sont des recettes très anciennes, comme la sauce gribiche ou le gâteau d’Argenton. J’ai commencé à tester les recettes, puis à les modifier pour les adapter à nos estomacs (nos ancêtres surchargeaient de beurre et de sucre). Petit à petit, j’ai commencé à m’intéresser aux recettes anciennes. J’ai retrouvé les livres de cuisine de mes grand-mères, et je me suis plongée dedans. Impossible de ne pas faire partager autant de merveilles !

image2

Un livre de recettes des années 50 : un régal à n’en plus finir !

 

GDB : As-tu investi dans du matériel pour ton blog ?

J : Pas un centime ! Mes proches m’offrent parfois du matériel ou des livres de recettes, mais je n’achète rien. Je m’intéresse aux recettes anciennes, certes revues à la sauce moderne, mais qui dit ancien dit souvent familial ! Nos aïeules n’avaient pas tout ce matériel dont nous disposons aujourd’hui. Sans compter que lorsqu’on veut faire une cuisine quotidienne, on n’a pas le temps de dresser une assiette à la pince à épiler ! Alors je mets un point d’honneur à n’utiliser que du matériel que chacun a chez soi. Lorsque j’utilise quelque chose de plus inhabituel (comme le cheese maker, pour faire son fromage maison), je précise toujours comment il peut être remplacé. On peut être un véritable chef sans beaucoup de moyens !

 

GDB : Quand as-tu ouvert ton blog ?

J : Fin juillet de cette année. J’essaye de publier au moins une fois par semaine. J’ai eu une grosse période de vide pour cause de déménagement et d’absence d’internet, mais c’est réglé maintenant. Et j’espère régaler mes lecteurs pour encore longtemps !

 

GDB : Quels sont les articles que tu préfères rédiger ?

J : Sans hésiter, les recettes ! Elles composent 99% de ma ligne éditoriale. J’écris également sur des sujets plus vastes qui me tiennent à cœur, comme la journée anti-gaspillage alimentaire, mais vraiment, la plus grande partie de mes articles sont des recettes. J’essaie souvent de les rendre originales, en rajoutant un peu de mon caractère déjanté, ou en racontant l’histoire du plat que je prépare. A ce propos, saviez-vous que la visitandine avait été créée par les religieuses visitandines de Nancy pour pallier à l’absence de viande ?

image3

  Faites vous-même votre fromage !

 

GDB : As-tu des projets pour ton blog ?

J : Des tonnes ! Mais il est encore un peu tôt pour en parler. Tout ce que je peux dire, c’est que j’espère bien pouvoir tester de plus en plus de recettes d’Elisabeth, les faire partager, et peut-être les publier un jour sur papier. Mais comme je le disais, c’est encore un peu tôt pour le crier sur les toits.

 

GDB : Quelles tes sources d’inspiration ?

J : Le cahier de mon arrière-grand-mère bien sûr. C’est une véritable beauté, des pages jaunies, calligraphiées, et fleurant bon les traditions oubliées. Je ne me limite pas à ça bien sûr. J’ai quelques livres de recettes des années 30 à 50. La plupart des plats que je propose viennent de là. Ça peut donner des résultats assez détonnant, avec des remarques impossibles de nos jours (comme « prenez une poulette, non pas la vieille pondeuse, mais la débutante dans la fonction » – Mme de Grossouvre).

 

GDB : Tes recettes sont-elles axées plus sucrées ou salées ?

J : Sucrées. J’adore tout ce qui est gâteau et pâtisseries, mais je ne me limite pas à cela. De façon générale, je cuisine tout ce qui sort de l’ordinaire sans pour autant contenir d’ingrédients étranges ou spécifiquement à la mode. Je ne suis pas opposée à la mode culinaire, mais je préfère les valeurs sûres. Et puis ça me permet d’avoir des recettes étonnantes, comme celle du boudin blanc !

 

GDB : Tes recettes sont-elles axées sur une gastronomie particulière ? (pays,région…)

J : Je m’intéresse essentiellement à la cuisine ancienne, mais en l’adaptant à nos palais (point de vue gâteaux, il s’agit surtout de baisser la quantité de beurre et de sucre). Pour le reste, je ne me donne pas de limites. Si la recette a le bon goût d’autrefois, c’est gagné ! J’aime beaucoup les recettes régionales, mais également celles dont le nom marque une époque. Mercotte a sa rosace de la grande cocotte, moi j’ai mon gâteau Joffre !

image4

Has been, la tarte au citron meringuée ? Pas en version bûchettes pour le réveillon !

 

GDB : Quels sont les types d’articles que tu rédiges pour ton blog dans la catégorie cuisine ? (tests, recettes, conseils…)

J : Beaucoup de recettes. Je distille généralement les conseils au milieu (entre deux remarques « décalées »), mais je prépare actuellement un article condensant tous les « trucs » que j’ai pu dire dans mes articles précédents, et qui ne sont pas toujours dits dans les bouquins. Lire la recette c’est bien, mais les tours de mains s’apprennent souvent par le bouche à oreille !

 

fleur-1

 

G.D.B. : Merci infiniment de nous avoir accordé cette interview Jeanne, nous sommes vraiment ravies d’avoir pu faire découvrir ton univers à nos lectrices et nous te souhaitons sincèrement plein de bonheur et longue vie sur la blogosphère! Si d’ailleurs vous souhaitez suivre Jeanne, vous pouvez aller voir son blog, son Facebook et sa page Hellocoton.

Si vous souhaitez devenir blogueuse de la semaine afin d’être à l’honneur comme Jeanne, nous vous invitons à lire les pages à propos et contact afin d’y trouver toutes les informations nécessaires ainsi que les réponses à vos potentielles questions. Ensuite, n’hésitez pas à nous contacter par email à grainesdeblogueuses@gmail.com.

Restez connectés en nous suivant sur les réseaux sociaux et sur le blog, car des articles sont prévus cette semaine !

A très vite 😉

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here