♡ Matrix Biolage Cleansing Conditioner : le futur est dans sa nature ? ♡

0
172
views
Lors de mon anniversaire de blopines, nous avions eu la chance d’être reçues dans le salon By K’Chou d’Aix-en-Provence, pour y être coiffées. Comme nous étions quatre, et qu’en plus nous y avons mangé une pièce montée et bu du champagne, j’avais eu le temps de naviguer de long en large dans le salon et d’y observer toutes les nouveautés dont Laurent, le créateur, est friand. J’étais tombée sur ce shampooing conditioner, le Matrix Biolage Cleansing Conditioner, et j’avais vu surtout qu’il était sans silicones, ce qui est pour moi le premier critère de choix. L’idée de pouvoir enfin me laver les cheveux tout en les soignant et en les maîtrisant, avec une seule application de produit, avait de quoi m’attirer plus que sérieusement. Mais depuis, je n’étais pas retournée dans ce salon, et je ne pensais pas pouvoir retrouver ce produit, jusqu’à ce que je le voie sur Look Fantastic (où il est vendu 21,45 euros pour un gros flacon de 500 ml, ce qui n’en fait pas un produit excessif) et que je le commande.
La première chose que j’apprécie, c’est que ce soit un flacon-pompe. Oui, je suis une feignasse assumée. On n’a déjà pas beaucoup de temps pour soi, alors sous la douche, l’un des rares endroits où on vous fiche théoriquement la paix, j’aime me faciliter la vie.
Le mode d’emploi est très simple : on prend six à huit pressions dans la main (dans la vraie vie de mes cheveux, c’est plutôt dix, mais bon…), on applique sur cheveux mouillés en massant soigneusement le cuir chevelu et en enrobant bien les cheveux jusqu’aux pointes. J’en profite pour démêler mes cheveux, puis il faut laisser poser cinq minutes, donc j’en profite pour me laver, me démaquiller sous la douche, histoire de rentabiliser.

La texture est, comme vous le voyez, très crémeuse et fait plus penser à un masque capillaire qu’à un shampooing, si bien que les cheveux se démêlent très facilement.

L’odeur en est sucrée, un peu fruitée. Et cela rend d’autant plus surprenante la présence de menthol, indécelable au nez, mais qui commence à vous geler le crâne. Du coup, je me hérisse : physiquement parce que je suis frileuse et j’ai HORREUR d’avoir froid dans ma douche. Et mentalement, parce que le dernier produit que j’ai essayé et qui contenait du menthol, le nettoyant Human + Kind, m’avait un peu fait l’effet d’une arnaque, le menthol n’étant présent que pour donner une fausse sensation de fraîcheur, puisque le nettoyant lui-même n’arrivait pas à la donner car il ne nettoyait pas si bien que ça. Du coup, je deviens très méfiante et je me dis que je n’aurai jamais les cheveux propres.

Le rinçage se fait sans encombre, malgré la texture de départ, très onctueuse.

C’est là qu’arrive la bonne surprise : non seulement mes cheveux sont lavés, mais les boucles sont effectivement gainées et les frisottis maîtrisés, et en plus, je peux espacer mes shampooings jusqu’à trois ou quatre jours sans problème. Je ne comprends pas trop comment on arrive à nourrir les longueurs en allégeant le cuir chevelu, mais c’est un fait.

Par contre, on surfe encore sur la mode du greenwashing, et là, ça m’énerve. Le produit est bien en soi, alors pourquoi me donner l’impression qu’on me prend pour une dinde ? Déjà, le nom de « Matrix » me fait sourire, j’ai l’impression qu’on me propose de me transformer en Keanu Reeves (si au moins c’était de me l’amener sous la douche, je ne dis pas…). Mais « Biolage » n’a ensuite pas du tout le même effet. Parce que bien sûr, on est censé entendre « bio » (même si en anglais, cela se dit organic, l’ambigüité subsiste pour nombre de pays, et les anglophones sont malgré tout aussi interpelés que nous par le mot bio). Cela est encore renforcé par le packaging vert feuillage et la présence d’une grenade ouverte sur sa chair juteuse (référence aux super-fruits…) sur l’étiquette. Cette même étiquette affiche le fameux sans-sans-sans (silicones, parabens, sulfates) chers au low-poo, mais on n’est pas dans du bio, que diable ! Alors, mince, assumez !

D’autant que la compo (introuvable sur le site de la marque comme des revendeurs : il faut attendre d’avoir le produit entre les mains) n’est pas trop pourrie en soi : aqua, cetearyl alcohol, sodium cocoamphopropionate, hydroxypropyl starch phosphate, behentrimonium chloride, parfum, isopropyl alcohol, caprylyl glycol, glycerin, limonene, menthol, cinnamal, tocopherol, linalool, benzyl alcohol, punica granatum extract. Certes, l’hydroxypropyl starch phosphate et le behentrimonium chloride arrivent assez tôt dans la liste, mais le reste est pas mal.

Du coup, même si je compte revenir au bio, je suis contente d’avoir testé ce produit, que j’ai trouvé très efficace, et que je vous conseille si vous n’êtes pas une orthodoxe de la compo. 


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here