☆ BDLS 12: Dis moi Marie, t’aurais pas quelques conseils pour utiliser des fards à paupière ? ☆

0
102
views


Quand on commence à acheter des cosmétiques bio, on passe forcément par la case fards à paupière. Et là c’est la jungle: sur les blogs et les forums on lit en général que ces fards sont poudreux, peu pigmentés, qu’ils ne tiennent pas, se travaillent mal, et du coup sont chers. Je vais rétablir quelques vérités ici. Mes techniques sont applicables pour des fards bio, mais aussi pour tout autre fard à paupière en poudre. Je ne fais pas vraiment de distinction, entre les poudres libres et les poudres compactes. Crois-moi après cet article tu verras le bio d’une toute autre manière. Et surtout tu vas redécouvrir le plaisir du maquillage.

1- Laver ses pinceaux

On oublie souvent que pour avoir une jolie couleur, il suffit parfois d’un pinceau tout propre. C’est un peu pour cette raison que j’en ai 60 (et non ce n’est pas une blague, et oui j’ai conscience que ce n’est pas quelque chose de commun). Mais je t’invite à régulièrement nettoyer tes pinceaux à l’aide d’un savon basique, et d’un peu d’eau tiède. Cela les débarrassera des bactéries, mais aussi des résidus de couleurs qui ternissent ou « déforment » un beau fard à paupière. De plus si tu alternes couleurs mattes et couleurs irisées, tu auras tout le temps des paillettes dans la matière.

2- Tester les fards

Le meilleur moyen de connaître le meilleur effet d’une ombre à paupières c’est de tester. Entre les différents types de pinceaux, les matières, les bases, les textures, le plus simple c’est d’essayer plusieurs combinaisons quand ton produit est neuf ce qui te permettra de gagner du temps le matin, et de faire les meilleures associations.


3- Abimer ses fards compacts

Le deuxième conseil amène au troisième. Ce conseil ne s’applique que pour les fards compacts. Lors de leur production, ils sont pressés, et parfois cuits. Ce qui fait que la couche supérieure est souvent plus dure à travailler que le cœur du produit. Je t’invite donc à abimer le dessus d’un fard compact en le testant par exemple. Ceci te donnera un meilleur rendu, la poudre sera plus libre, et plus facile à travailler.

4- Appliquer une base

On a donc lavé nos pinceaux, testé les fards, abimé le dessus pour avoir le meilleur du produit, mais rien n’y fait, la couleur est trop légère ? La solution est peut-être ta peau. Donc pour rendre un fard plus pigmenté, il suffit parfois de poser avant une petite base. Il y en a pour tous les goûts, en crayon, en pot, en tube, colorées, transparentes, irisées, mates… bref la base c’est la base. Par contre attention de ne pas trop en mettre, sinon ton fard à paupière risque d’être difficile à travailler.

5- Utiliser des eaux de fleurs

Pour finir, mon conseil ultime est d’avoir toujours à portée de main un petit flacon d’eau florale. Tu as pas mal de choix : eau de rose, eau de fleur d’orangé, eau de bleuet, ou encore eau de cassis (découvre notre article sur les hydrolats!). Je te conseille seulement de la choisir bio et 100% naturelle. Elle est à vaporiser sur ton pinceau avant l’application sur la paupière. En mouillant le fard, il va se concentrer. La couleur sera plus intense et plus vibrante. De plus, un petit pchit à la fin d’un maquillage et le résultat tiendra plus longtemps. Normalement grâce au conseil numéro 2 tu sais déjà si ton fard est plus pigmenté ou non avec cette technique.

Voilà avec tout ceci, je ne veux plus jamais entendre une minette se plaindre de ses fards à paupières bios. J’ai testé 5 marques différentes, avec des textures, et des rendus différents. Le problème que tu rencontreras trouvera forcément une solution ici. Sinon je te conseille tout simplement d’arrêter de te maquiller. Pour toutes les autres, je pense que ces conseils pourront te faciliter la vie. Bon courage.


Take care 🙂

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here